Petit Navire, gros dégâts !

Petit Navire est le plus gros pourvoyeur de thon en boîte sur le marché français. Malgré l’ambition affichée d’être leader en matière de pêche durable, la marque s’approvisionne en thons pêchés avec une technique ravageuse pour les océans : les dispositifs de concentration de poissons (DCP).

Nous lui demandons d’arrêter ce carnage et d’opter pour des méthodes de pêche durable !

macroKraken_07a

Chez Petit Navire, tout le monde rentre en boîte

Petit Navire peut être leader du marché français du thon en boîte, mais pour ce qui est des performances environnementales, il se classe bel et bien parmi les derniers.
Par ailleurs, des analyses ADN réalisées pendant l’été 2014 par un laboratoire indépendant sur du thon provenant des conserves de la marque Petit Navire ont démontré que ces dernières contenaient un mélange de différentes espèces de thons, ce qui est rigoureusement interdit par la législation européenne.

L’écrasante majorité du thon vendu par Petit Navire est pêchée avec des DCP

Les dispositifs de concentration de poissons sont non sélectifs. Les thoniers industriels qui les déploient et pêchent dessus remontent à la surface toutes les espèces qui se trouvent autour, dont celles qui ne sont pas visées, comme les requins, et qui seront rejetées à la mer, mortes ou mourantes. Les scientifiques estiment à 960 000 le nombre de requins soyeux tués à cause des DCP chaque année dans l’Océan Indien, d’où provient près de 80% du thon vendu par Petit Navire.

Le thon est une espèce grégaire évoluant naturellement en bancs. Plusieurs espèces qui, en temps normal, ne se mélangent pas, se regroupent autour du DCP. Les jeunes thons obèses et albacores notamment, ont tendance à s’associer aux thons adultes listaos sous les DCP. Au moment de la pêche, il est quasiment impossible de distinguer à l’œil nu la différence entre un petit thon obèse et un petit thon albacore. Conséquences ? Plusieurs espèces de thons se retrouvent dans la même boîte de conserve. La ressource est fragilisée car les jeunes thons pris dans les mailles du filet sont autant de poissons qui ne pourront participer au renouvellement du stock.
La seule façon d’éviter ces mélanges et de diminuer la pression de pêche sur les thons tropicaux est d’arrêter l’utilisation des DCP, et de passer à une méthode de pêche plus sélective comme la canne, la ligne ou la senne sur banc libre.

Ecrivez à Petit Navire pour lui demander d’arrêter ce carnage !

C’est pourquoi nous demandons à Petit Navire de cesser de s’approvisionner en thon pêché avec des DCP et d’opter pour des méthodes de pêche durable !
Nous savons que c’est possible.Petit Navire appartient au groupe MW Brands. D’autres marques du groupe MW Brands, comme John West au Royaume-Uni ou Mareblu en Italie, ont déjà pris publiquement l’engagement d’offrir 100% de thons pêchés sans DCP aux consommateurs d’ici 2016. Au tour de Petit Navire !


Ensemble, nous devons mettre un terme au pillage des ressources marines.

Vous avez le pouvoir de faire changer Petit Navire. Ecrivez-lui et demandez-lui d’arrêter ce carnage.

Vos commentaires

Poster un commentaire

20 commentaires pour « Petit Navire, gros dégâts ! »

C'est tout simplement honteux de faire croire aux gens de telles absurdités. Cela ne vole pas plus haut que la campagne de Bloom comparant un chalutier à une arme de destruction massive (bombe nucléaire).
On peut avoir des convictions écologiques, demander toujours plus mais avant de demander aux gens d'être plus responsable, vous devriez avant tout montrer l'exemple.
Probable que ce commentaire finira aux oubliettes mais au moins quelqu'un de chez vous le lira et se poser peut-être des questions...

Je ne suis pas d'accord avec votre phrase
"La seule façon d’éviter ces mélanges et de diminuer la pression de pêche sur les thons tropicaux est d’arrêter l’utilisation des DCP, et de passer à une méthode de pêche plus sélective"

Une autre solution consiste à simplement ne plus consommer de poisson. Je suis végétalien depuis 2 ans pour des raisons écologiques, je trouve navrant qu'une association comme Greenpeace ne promeuve pas davantage cette façon de s'alimenter qui est la meilleure pour l'environnement.

A Greenpeace et à Franck : La durabilité ne se trouve pas dans les extrèmes

Merci à toi le citoyen qui a la chance d'être bien informé!
Je suis tout à fait d'accord: Les articles simplistes qui caricaturent tout ne sont pas une solution pour le développement de la pêche durable...
Il serait également important de se renseigner avant de lancer des articles choquants pour le grand public et totalement infondés: en France les pêcheurs au thons évitent au maximum les DCP et sont limités dans leur nombre. Ils préférent pêcher sur banc libre, ce qui leur permet de n'avoir que du thon et souvent de plus grosse taille.
Il ne s'agit pas de changer notre mode de consommation mais de veiller à la façon dont on consomme: ce n'est peut-être pas les thoniers français qu'il faut viser car ils sont déjà très réglementés et en faveur d'une pêche durable. Cependant, les thoniers battants d'autres pavillons sont eux moins réglementés sur leur nombre de DCP et n'hésitent pas à ramener à terre de tout petits thons...

Est ce que citoyen bien informé serait un citoyen bien informé des intérêts des lobbys de la pêche industrielle?
Parce que comme il n'a pas l'air d'avoir envie de partager ces tellement chanceuses informations il apparait surtout comme un lobbyiste ou juste comme un bon vieux grincheux :-)

A titre personnel, j'aimerais (sincèrement!) beaucoup que soit détaillé les "absurdités" contenues dans cet article... Je ne suis pas contre le fait de continuer à m'informer sur la question.

Par ailleurs, chercher à promouvoir des modes d'alimentation plus respectueux ne me semble en rien extrémiste, il s'agit d'informations, pas d'obligations. Je ne suis ni végétalienne, ni même végétarienne, ça ne m’empêche pas de comprendre que pour de nombreuses raisons il est bénéfique de limiter notre consommation de protéines animales et au moins de commencer à se poser la question de leur provenance. Je vois mal pourquoi on refuserait de s'interroger à ce sujet...

Pour répondre à Grozeille, il me semblait plutôt clair que l'article ne vise en rien les pêcheurs français. Ni les pêcheurs tout court d'ailleurs!
Si on se pose un minimum la question, on peut parfaitement trouver du poisson provenant de pêche durable (et française si on le souhaite) donc c'est intéressant que les consommateurs soient informés qu'il existe différentes techniques de pêches plus ou moins nocives pour l'environnement. Et qu'ils puissent en connaissance de cause influer sur cela en orientant leurs achats.

Le but de cet article est de trouver un moyen de pression pour amener une marque leader sur le marché à modifier ses modes d'approvisionnement qui pour le moment sont néfastes. Petit Navire peut parfaitement aller vers cela, s'il faut un petit coup de pied au c.. pour les y aider... Ça parait juste aller dans le bon sens, non?

Stop au massacre!

Aujourd'hui il existe des solutions pour élever du poisson sans pêche minotière. L’élevage de certains insecte notamment le grillon permettrais de sauver beaucoup d’espèces de la surpêche. il existe également des espèces qui sont végétariennes. Mais pour avoir parler à un jeune diplômé en pisciculture il n'existe aucun investisseur dans cette filière. Donc bande de râleurs indécrottables montez des collectifs pour aider ces démarches faites du bruit pour créer et on en reparle.

@citoyen bien informé
Tout comme Soonliz, je suis fortement intéressé par une explication sur les absurdités de l'article.
D'avance merci

L'ensemble de la campagne de Greenpeace est contre l'utilisation des DCP pour la pêche au thon. Dans cet article, c'est Petit Navire qui est visé. Il faut reconnaitre que tout n'est pas clair pour ce qui est de la traçabilité et de l'information à ce sujet... Je viens d'essayer de trouver d'ou vient le thon pêché par Petit Navire, il n'y a pas moyen de savoir s'il vient de navires français ou étrangers. De même, le classement qu'a fait Greenpeace sur les marques de thon est tout aussi obscur: sur quoi est-il basé? Impossible de le savoir, des questions tournées d'une manière ou d'une autre peuvent avoir des réponses très différentes et conduire à des conclusions hatives.
Sur cet article, il est vrai que les pêcheurs ne sont pas visés directement mais en réalité, ce sont eux qui décident s'ils vont pêcher sur DCP ou sur banc libre, ils en prennent l'entière responsabilité avec une demande de rendement: l'idéal pour eux, ce sont les bancs libres mais il faut pêcher. ce que j'ai pu voir c'est que même sur DCP, il y a peu de rejets, lorsqu'il y a trop d'espèces différentes sur un DCP, ils préférent ne pas lancer le filet. Le fait de dénoncer Petit Navire sur le mélange des espèces, il faut quand même voir qu'une fois pêché, le poisson est mis en cuve à -17°C quand il en ressort, il n'est pas facile de différencier des espèces qui se ressemblent beaucoup... cela conduit donc à des erreurs et il est vrai qu'il resait préférable d'y apporter des solutions. Cependant, le fait de pêcher à la fois des petits albacores ou obèses, et des gros, cela n'est pas forcément mauvais d'un point de vue écologique (cela dépend des proportions évidemment!) les gros sont des poissons qui ont atteint l'âge de se reproduire, le fait de pêcher des petits leur laisse plus de temps pour se reproduire efficacement et donner naissance à des petits.
Soonlight, il y a donc bien un problème de communication important mais je trouve aussi que Greenpeace manque de clarté, ce qui rend les choses encore plus confuses. La pêche au thon est bien gérée, ce serait dommage de lui nuire actuellement alors que l'ensemble des enjeux sont pris en compte pour optimiser à la fois les aspects écologique, économiques et sociaux de ce type de pêche.

Pauvres petits lobbys de pêche acculés par ces vilains défenseurs de la faune et flore ! ...Non mais je rêve... Bientôt on lira qu'ils ont une conscience ! ...Conscience du profit à réaliser, ça c'est sûr ! C'est malheureux...
http://www.pewtrusts.org/en/research-and-analysis/reports/2012/11/30/estimating-the-use-of-drifting-fish-aggregating-devices-fads-around-the-globe

Il faut savoir ce que vous entendez par lobbys... Si ce sont les grandes firmes, ce n'est pas du tout de ça que je parle; si c'est des organisations de producteurs (qui gèrent la pêche dans de grandes régions comme l'océan indien), les armements (propriétaires de bateaux) ou les pêcheurs eux-même. Je tiens à dire que OUI ils ont une conscience et ils n'ont pas besoin des "défenseurs de la faune et de la flore" pour prendre conscience des enjeux écologiques auxquels ils sont confrontés et de réagir pour promouvoir une pêche durable mais bon, c'est tellement mieux de les présenter comme des tueurs sans scrupules et de boire les "bonnes paroles" des ces merveilleuses associations de protection de la faune et de la flore sans qui le monde ne tournerait plus!
attention, je reconnais que certaines de leurs actions peuvent parfois être intéressantes mais c'est décevant de voir qu'elles exercent également, à leur manière, un lobby sur les populations qui manquent d'informations concrètes.
Il faut arrêter de tout caricaturer...

D'abord, je me réjouis de voir que d'autres font l'effort de se renseigner avant de bloguer.
En réponse à la demande polie de Tadig44, voici pourquoi je trouve absurde (mais peut-être le mot était-il mal choisi, outrancier ? caricatural ?) cette campagne de greenpeace.
Les DCP ne sont pas "ravageurs". Ils sont utilisés depuis 2000 ans en Méditerranée. C'est l'utilisation qui peut en être faite qui peut devenir mauvaise, par exemple en pêchant systématiquement sous les DCP, même si le capitaine se rend compte que c'est du petit poisson (ce qui n'est heureusement pas toujours le cas).
C'est comme si Greenpeace disait qu'il ne faut plus prendre sa voiture (électrique bien sur!) parce que certains ont une conduite ravageuse.
De même, le terme de "carnage" est exagéré. Si on parlait de la pêche des requins pour la vente des seuls ailerons aux marchés chinois, là, je serai d'accord pour l'usage de ce terme.
Par suite, on peut être le "dernier" d'un classement sans être pour cela un cancre. Petit Navire fait partie des marques qui ont signé la charte d'engagement des conserveries françaises de poissons
(http://www.adepale.org/fichiers/20140627114940_la_charte_conserve_2014__val.pdf).
Des DCP mal conçus peuvent effectivement mailler des requins. Il me semble que les flottes européennes qui pêchent en Océan Indien et en Atlantique et, en particulier les français, ont adopté depuis plusieurs années des designs de DCP ne capturant pas de requins
(http://www.orthongel.fr/index.php?content=cat&page=dcpeco).
En tout cas, la réglementation le prévoit.
Mais, là où je trouve qu'il y a des absurdités, c'est beaucoup plus dans l'animation que dans l'article. On essaie de nous faire croire que les pêcheurs de thon font disparaître tous les thons (Paris vide) et capture toute sorte d'espèces fragiles (on voit des dauphins dans les rejets à la fin de la vidéo).
Si vous êtes un conducteur respectueux du code de la route, je pense que vous trouveriez absurde qu'on vous représente comme un chauffard qui écrase des enfants parce que certains individus ne respectent rien. Dites-vous que les marins français au thon tropical qui font des efforts pour être encore plus responsables doivent penser de même et qu'au lieu de les encourager, Greenpeace leur jette la pierre. Sympa !
Grozeille a parfaitement raison dans son dernier post : sortez du schémas lobby contre lobby et raisonnez. Intéressez-vous à la question et vous verrez que ce n'est pas aussi simple et caricatural que Greenpeace veut le faire croire. Cela n'enlève rien au fait qu'il faut continuer à faire pression pour que les meilleures pratiques soient mises en oeuvre. Mais personnellement, je n'aime pas être manipulé par des lobbyistes (quelqu'ils soient)!
Pour infos, voici quelques liens (désolé, en anglais):
Fish Aggregating Devices (FADs) and Tuna Impacts and Management Options (http://www.pewtrusts.org/~/media/legacy/uploadedfiles/peg/publications/report/PEGOSDFADsEnglishFinalpdf.pdf)
Tahiti conference on FAD use and technology (http://fads2011.sciencesconf.org/conference/fads2011/pages/SPC_Fish_Newsletter_2012.pdf)
The use of FADs in Tuna Fisheries (http://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/note/join/2014/514002/IPOL-PECH_NT%282014%29514002_EN.pdf)

Je vous demande de cesser de vous approvisionner en thon pêché avec des DCP et d’opter pour des méthodes de pêche durable !

Exagéré ? Caricaturé ? Certains préfèrent se rassurer ainsi... et continuer à consommer sans modération et sans remord... Que direz-vous à vos enfants et petits enfants en regardant des images du passé... dommage, c'était "si bon" ?
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20120914.OBS2471/film-l-ocean-s-epuise-mais-a-quelle-vitesse.html
http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/407254/oceans-le-grand-peril

Il est intéressant de lire la défense de Petite Navire sur leur site www.petite-navire.com à la rubrique Nos Engagements !

Je trouve idiots vos remarque et je pense qu'yvette a raison laisserez vous vos enfants et vos petits enfants ne plus avoir de thon ? Il ne faut pas etre extrême mais je trouves que vous en faites trop

en réponse à Stéfaan, je ne pense pas que ce soit la "défense" de petit Navire, ces engagements existent depuis au moins un an; ils ne les ont pas écrit juste pour faire plaisir à Greenpeace, il s'agit d'une réglementation mise en place par le biais d'Orthongel (vous pouvez aller voir leur site) en 2012-2013.
Yvette, je tiens à vous dire que je n'aime pas le thon, je ne cherche donc absolument pas à me voiler la face ni à me rassurer... Je maintiens mon point de vue car j'ai eu la chance de le voir de mes yeux, ce qui m'a permis de me rendre compte à quel point les médias pouvaient arranger des faits réels....
Par ailleurs, c'est intéressant de nous renvoyer vers des liens mais c'est dommage de voir que le premier est un peu passé de date: il a été publié en 2012, nous sommes fin 2014 et j'ai le plaisir de vous informer que le thon rouge va bien: depuis 2 ans, les quotas ont été remplis en moins de 24h: il y a tellement de poissons que les pêcheurs pêchent très vite tout ce qu'ils ont le droit de pêcher... Par ailleurs toujours grâce à mon expérience, des scientifiques qui travaillent depuis longtemps sur la dynamique des populations m'ont indiqué que le thon rouge était loin d'être une espèce réellement préoccupante pour eux... actuellement, le cabillaud (morue) de mer du nord ou le bar sont beaucoup plus inquiétants et font l'objet de mesures de gestion importantes et efficaces pour rétablir les stocks... Je tiens également à vous dire que le deuxième article que vous avez mis en ligne, qui est assez intéressant par ailleurs, mélange un peu tout...
Tout d'abord, ces scientifiques dont je parlais tout à l'heure m'ont aussi appris qu'actuellement, ce qu'on recherche, c'est ce qui est appelé la pleine exploitation, il ne s'agit pas de pêche abusive dans ces cas là, au contraire, il s'agit du moment où le rendement est maximal: les jeunes poissons grandissent vite et bien et la population est stable, dans ce cas, je pense qu'on peut comparer ceci à la gestion d'un troupeau où on fait en sorte d'avoir des naissances en nombre suffisant pour renouveler le troupeau tout en pouvant continuer à consommer de la viande...
Cet article fait aussi allusion à la pollution des océans, ce qui n'a rien à voir avec la surpêche... Il s'agit là d'un problème capital et d'ordre mondial, d'ailleurs, Greenpeace aurait du boulot s'il voulait mener une campagne à ce sujet... Mais, malheureusement, nous sommes TOUS coupables de cette pollution, il n'y a donc pas de grosses firmes ou d'Etats particuliers à viser... Il faut quand même avoir en tête que le 6ème continent existe, c'est un amas de déchets en tout genres qui fait la taille de l'Europe et qui flotte quelque part au nord du Pacifique...

personnellement je ne comprend rien a vos arguments et je vois pas l'intéret d'aller si loin. mais je trouve que cette polémique est plutot pitoyable. vous participez a l'opération ou pas et on en parle plus. si greenpeace la fait c'est pour une raison et moi je trouve qu'ils ont raison. et s'ils ont exagerer c'est pour donné plus d'ampleur et convaincre plus de monde; moi je ne suis encore que ado alors si le citoyen qui a la chance d'etre informé est adulte je le prie de pensé a ma genération et au monde qu'il nous laissera en approuvant l'action de petit navire. apres le citoyen pensera que je suis peut-etre trop immature pour comprendre et trop influencable mais en tout cas c'est mon point de vue.

"le citoyen qui a la chance d'être informé".. pseudo prétentieux qui en dit long sur l'ouverture..
Comparer les DCP d'il y a 2000 ans et des DCP pourvus de sonars et de GPS gérés par des bateaux usine.. assimiler Greenpeace et les voitures électriques (surtout alimentées par 58 réacteurs nucléaires...). C'est vrai 30% de rejets environ dont des espèces protégées ce n'est pas du carnage.. Bref l'informé devrait s'informer.. sauf bien sûr si il a des intérêts dans l'histoire..
@Groseille: Greenpeace que je sache défend la pêche artisanale. C'est le thon tropical qui est cité ici, pas le thon pêché par des artisans Français. Petit Navire n'est pas un petit, ils font partie d'un groupe leader en Europe (http://www.mwbrands.com/fr) et comme ils le disent clairement sur leur site leur objectif est clair : "Optimiser constamment nos résultats financiers...". Alors 30% de rejet c'est quoi dans ce jeu?? Ça au moins c'est clair. Leurs autres engagements c'est pour faire beau, vive le "green wash"! Quand les DCP ne marcheront plus ils passeront à autre chose..
Je pense juste que l'océan (comme le reste de la nature) n'est pas là pour être saccagé au profit de l'homme. Penser que la nature est une "ressource" est tout simplement immoral. La nature a créé une merveilleuse diversité et l'observer me donne plus de plaisir que tout le reste. Notre société provoque bel et bien une extinction de masse.
Si vous voulez consommer et ne pas vous poser de questions faites le mais tout ceci aura une limite. Si vous voulez aider, signez cette pétition et toutes les autres que vous trouverez justes sur internet et ailleurs.

Quand il n'y aura plus rien : plus de poissons, plus d'abeilles, plus de bêtes (même d'élevage malgré la SCIENCE), plus de végétation ou de culture (même OGM !!! puisqu'elle s'autodétruira), quand il n'y aura plus tout cela, et le reste que la Nature a produit et nous a donné sur notre si belle planète, nous n'aurons plus besoin de communiquer entre nous par mail interposé puisque nous ne serons définitivement plus. En attendant, continuons à remplir nos "caddies" chez "super truc" ou "super machin" puisque c'est ça la vraie vie aux champs.
P.S. Je n'ai ni télé, ni portable et ça va bien ... merci. J'ai cependant évidemment un ordinateur (puisque j'écris sur ce lien de GreenPeace) mais j'essaie de l'utiliser le moins possible pour ne pas accentuer le réchauffement climatique. Bonne chance à toutes et à tous pour la suite !!!

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.